L’évolution des modes de travail ou Atawad

La crise sanitaire et le confinement imposé subitement au monde économique en mars 2020, puis la prolongation de l’état d’urgence sanitaire, a promu le télétravail comme mode privilégié d’exercice de son activité professionnelle, alors qu’il était jusqu’alors réservé à certains secteurs économiques. Tout aussi brusquement, alors que le télétravail posait de nombreuses interrogations (organisation du temps de travail, confiance réciproque dans la chaîne de hiérarchie, protection des données et confidentialité…), l’ensemble des acteurs économiques a été contraint d’agir et de s’adapter au fur et à mesure des problématiques rencontrées. Il a fallu innover pour assurer pour les entreprises privées leur survie et pour les collectivités publiques, la continuité du service public. L’accès à distance aux outils métiers, doit désormais pouvoir se faire pour chaque collaborateur à tout moment, partout et quel que soit le  type de terminal ; c’est le concept de l’Atawad (Xavier DALLOZ 2002). Il a fallu dans le même temps renforcer le lien social entre collaborateurs et imaginer des relations à distance par le développement des visio-conférences. On remarquera l’extrême adaptation des collectivités locales de petite taille qui ont déjà parfaitement intégré la dématérialisation des échanges avec nombre de services de l’Etat, des marchés publics, des procédures d’ordonnancement et de mandatement voire du télérecours ; les postes de travail apparaissent maîtrisés et sécurisés et l’action administrative au sein « des petites et moyennes » collectivités locales, s’est poursuivie sans heurt, ce dans le respect de la RGPD parfaitement intégrée dans le secteur public.  Nous ne pouvons que nous féliciter de cette faculté d’adaptation qui a permis d’assurer la continuité du service public au sein de nos territoires.

L’équipe de DSC Communication Maîtres Catherine SUISSA et Thibaut BOUCHOUDJIAN